RUNABAC

Répertoire universel des œuvres réalisées par des artistes africain·e·s

Dernières oeuvres référencées

ABAC a entrepris la mise en place d’un référencement universel des œuvres réalisées par des artistes africain·e·s : RUNABAC. L’un des objectifs est d’aider à appréhender l’extraordinaire richesse de l’art plastique africain contemporain.

Pour comprendre les interactions, les évolutions, les similarités et les ruptures, le registre RUNABAC apporte donc au chercheur, à l’artiste, à l’amateur, au collectionneur, un outil d’accès à des centaines d’œuvres d’art réalisées par des artistes africains.

L’artiste pourra également utiliser RUNABAC pour renvoyer à sa création dans le cadre de sa promotion personnelle.

Par ailleurs, au regard du souci exprimé ces dernières années de connaitre l’histoire patrimoniale des œuvres, RUNABAC a également vocation à être un outil contribuant à la transparence des transmissions.

© Artiste : Diarra Idrissa

Traduire >>

Comment est construit RUNABAC ?

Tout propriétaire d’une œuvre (artiste, collectionneur, musée, etc.) est invité, à travers le site www.runabac.art, à référencer les œuvres en sa possession. Il/elle introduit les données suivantes :

[Catégorie A]

  • Une photo de face représentant l’ensemble de l’œuvre.
  • Un titre pour l’œuvre.

[Catégorie B]

  • Le nom de l’artiste ou le nom de sa communauté.
  • Les dimensions.
  • Une ou plusieurs (jusqu’à 9) photos complémentaires.
  • Une notice (informations sur le sujet de l’œuvre, sur l’artiste, sur les circonstances de son acquisition, appréciations, etc.).

[Catégorie C]

  • Le pays de localisation de l’œuvre.
  • Le nom et les coordonnées du propriétaire.
  • Une estimation de l’oeuvre

Dans les jours suivant cette introduction de données, le propriétaire reçoit par courriel la référence donnée à l’œuvre. 

Les conditions d’accès à RUNABAC

  • À partir du 1er octobre 2024

Toute personne ouvrant le site www.runabac.art a accès aux informations de la catégorie A ci-dessus : une photo, le titre et le référencement.

Toute personne souscrivant l’abonnement « Étude » (50 euros par an) a accès aux informations de la catégorie B ci-dessus.

Toute personne souscrivant l’abonnement « Propriétaire » (65 euros pour un an) a également accès aux informations de la catégorie B et peut enregistrer une œuvre. Les enregistrements supplémentaires nécessitent une contribution de 20 euros par œuvre.

Les informations de la catégorie C ci-dessus sont confidentielles. Une demande de contact avec un propriétaire peut être formulée auprès de ABAC – qui se chargera de retransmettre cette demande auprès du propriétaire concerné.

  • Jusqu’au 30 septembre 2024

La création d’un compte, l’enregistrement d’œuvres, l’accès aux informations des catégories A et B sont gratuits jusqu’au 30 septembre 2024.

Seules les œuvres contemporaines et celles relevant des arts dits « de Transition » peuvent actuellement être inscrites sur RUNABAC. Nos procédures actuelle de certification d’authenticité, encore en cours de validation, ne nous permettent pas d’enregistrer des œuvres classiques ou traditionnelles.